Un grand mariage en Estrémadure

Les deux provinces d’Estrémadure sont magnifiques, à la fois leurs villages et leurs capitales, Badajoz avec son Alcazaba (forteresse arabe), la plus grande d’Europe, et Cáceres étant classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité, alors oui, un mariage en Estrémadure est une excellente idée. 

Vous savez déjà que ma priorité dans un mariage est la cérémonie, que l’union ait une signification authentique pour vous et pour vos invités, et cela peut contribuer au fait qu’elle ne sera pas forcément célébrée au même endroit ou la fête aura lieu. C’est fantastique de pouvoir profiter de deux enclaves différentes dans ce jour si spécial, et que les sens, tout comme vous, puissent en profiter pleinement.

En Estrémadure, vous ne manquerez pas de choix.

Une cérémonie de mariage dans la capitale de Cáceres est la garantie d’être entouré d’histoire et de patrimoine. Choisir la vue depuis l’un des nombreux hôtels particuliers, en ayant la possibilité de vous rendre au lieu de la cérémonie à pied, en parcourant les rues pavées, en passant sous ses arcs ou en montant des escaliers anciens, vous fera véritablement sentir comme «les mariés».

A Badajoz, prononcer le « Oui je veux » depuis la terrasse d’une fortification, ou dans les jardins de l’un des palais musulmans, donnera du sens à des rituels tels que l’union des mains, ou à des poèmes qui parlent de la ressemblance entre la symbiose de vos deux cœurs et celle des différentes cultures qui ont forgé la ville.

Et si vous souhaitez être entourés de nature pendant votre union, des endroits tels que les Prairies de Monfragüe, les Vallées del Jerte et d’Ambróz, la Sierra de Gata, et des villages tels que Llerena, Guadalupe, Zafra, Plasencia, Trujillo, offrent des paysages ruraux avec des auberges, petits palais, Paradores, hôtels ruraux qui feront vibrer votre âme et qui vous feront ressentir une profonde connexion avec l’ordre naturel et avec tous ses éléments. Les rites de mariage avec de l’eau, planter des graines, la prise de conscience par le souffle, seront totalement adaptées dans le cadre de cette cérémonie.

Par ailleurs, dans des couvents comme celui de l’Alcántara, transformés en hôtels splendides qui préservent cet air mystique, presque magique, vous pourrez ressentir que vous êtes isolés du reste du monde, dans votre propre sanctuaire.

Ou alors, si vous aimez le théâtre, les arts de scène ou l’histoire, vous pouvez penser à vous mariez à Mérida, la capitale de la région. Des textes d’auteurs classiques liés au mariage, aux rêves, aux fiançailles, seront parfaits, voire un mariage à thème.

En outre, fournir des détails sur la culture traditionnelle liée au mariage insuffle une valeur ajoutée, si vous êtes des amoureux de la région.

Par exemple, les mariages de 3 jours, qui semblent être une invention récente, pendant lesquels les unions les plus chic sont précédés par un «pré-mariage» où les familles et les invités se réunissent pour se rencontrer et commencer les célébrations et le lendemain du mariage un Activité complémentaire est organisée pour continuer à profiter de l’union, trouvent en réalité leurs origines dans les mariages les plus ancestraux, typiquement ceux d’Estrémadure.

Autrefois, dans les villages de la région, quelques jours avant le mariage, l’on commençait à faire des gâteaux dans la maison de la famille de la mariée, car la veille du mariage les invités venaient apporter le “cumplido” (un hommage) composé d’huile, de sucre, de farine, d’œufs, pour faire des gâteaux, en même temps que la mariée devait leur offrir. Si trop de «cumplidos» périssables étaient apportés, l’on pouvait les vendre dans d’autres villages, pour les rentabiliser.

Au cours de cette visite, la mariée montrait son trousseau de mariage, qui autrefois comprenait le matelas, pour lequel ils avaient dû mettre de côté de la laine des tontes pendant des mois.

Pendant ce temps, la veille, le marié, avec les jeunes hommes du village, sacrifiait le bœuf qui serait servi pendant le festin.

Plus tard, les amis du marié et ceux de la mariée, sortaient spécialement parés avec le titre d’”annonceurs”, puisqu’ils étaient chargés d’inviter au mariage les personnes désignées par le couple. Parfois le village entier était invité, et dans ce cas, c’était un arrêté municipale, chanté par le crieur public qui l’annonçait.

 

Puis, tous les amis et amies ensemble, venaient chanter Las Alboradas aux futurs époux, avec un texte coquin et futé accompagné du tambourin, et ils allaient même chanter aux parrains et marraines et au curé. (Cela ne me dérangerait pas d’être présente à l’un de ces mariages dans mon rôle d’officiante, et qu’ils me chantent aussi, en le transformant en une bataille d’évènements amusants).

 

Et cela devenait l’équivalent de ce que l’on connaît comme le pré-mariage, ou une sorte d’enterrement de vie de garçon et de jeune fille en même temps, où les beignets, les confiseries artisanales, les liqueurs d’anis et autres égayaient la fête.

En ce qui concerne les rituels traditionnels que vous pourriez intégrer à votre “Grand mariage d’Estrémadure”, à condition qu’ils reflètent votre style, ils consisteraient, par exemple, à mettre des grains de riz dans l’ourlet de la robe de la mariée, de sorte qu’après les noces ils soient plantés, et s’ils germent, cela représentera un mariage fructueux et prospère, tout comme si le couple avec le parrain en tant que maître fermier (leur rendant la tâche difficile), sème ou laboure quelques mètres de terre, montrant la manière dont ils vont travailler ensemble pour profiter d’un mariage fructueux dans la joie.

 

Ou alors nous pourrions récupérer la tradition, aujourd’hui disparue, selon laquelle, pendant le banquet, l’on enfonçait des pièces de monnaie dans une pomme tenue par la mariée; puis nous l’amènerions à l’autel et au lieu de pièces de monnaie, ce seraient des messages avec des veux de la part des principaux invités.

 

Tout rituel, expliqué de manière suggestive et qui soit en harmonie avec le style du couple, sera en même temps romantique et innovateur, bien qu’il soit en réalité ancien.

Vous devrez juste faire attention lorsque vous quitterez la cérémonie, au cas où un érudit expert en traditions faisait revivre celle selon laquelle au lieu de jeter du riz aux mariés, on leur jetterait des œufs en signe de fertilité … certaines coutumes doivent rester oubliées !! 🙂

Vous allez adorer celui de la sérénade aux mariés lors de leur nuit de noces, que les amis les plus résistants essaient de faire durer jusqu’au lendemain matin, jusqu’à ce que commence “la fête d’après-mariage”, au cours de laquelle l’on offre encore plus de cadeaux dans la nouvelle maison du couple et que la fête recommence.

Ça c’est un grand mariage d’Estrémadure !!